Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le Wat Phra Kaeo

 
 
Le Wat Phra Kaeo
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Situé dans le quartier royal de Bangkok, le long du Chao Phraya, le Wat Phra Kaeo, sanctuaire le plus sacré de Thaïlande, compose un somptueux ensemble architectural, véritable explosion de couleurs avec ses tuiles vernissées rouges, vertes, bleues, oranges, mosaïques et ors.

  • L'ubosot :

Après avoir franchi l'enceinte ouest par la porte gardée par des démons yaksha, nous découvrons l'ubosot, la chapelle royale abritant le fameux Bouddha d'émeraude -Phra Kaeo-.

Plusieurs petits pavillons l'entourent, utilisés pour l'ordination des moines, tandis qu'un autel précède l'entrée. Une foule de fidèles se presse pour y déposer ses offrandes : boutons de lotus, fleurs de jasmin ou bâtons d'encens.

La haute toiture du temple s'orne de mosaïques dorées tandis que sa base est soulignée d'une frise de 112 garudas, divinités protectrices du royaume.

Des lions de bronze gardent les escaliers menant aux 3 portes revêtues d'or et de nacre. La porte centrale est réservée aux souverains. La porte franchie, nous pénétrons dans la salle du trône, luxueux écrin du Bouddha d'émeraude, la statue la plus vénérée de Thaïlande. Haut d'à peine 66cm, ce petit Bouddha de jade (et non d'émeraude) se perche au sommet d'un impressionnant autel de 11m de hauteur, tout en or. Encadré par ses Mokhalas, disciples en prière, le Bouddha trône vêtu d'une tunique, à l'abri d'un dais, et sous un petit parasol à 9 étages. 3 fois par an, le roi vient changer les vêtements de l'éveillé :

  • En été, une tunique dorée ornée de diamants.
  • A la saison des pluies, une robe d'or émaillée de bleu.
  • En hiver, une robe aux mailles d'or pur.

Nous admirons également les fresques murales relatant la vie de Bouddha, superbe témoignage de la vie au Royaume de Siam au XVIIIieme siècle.

  • Le Panthéon Royal :

Cet édifice, en forme de croix grecque, est gardé par 2 chedis dorés. Derrière ses murs de faïence bleue, se cachent (car non visible au public) les statues grandeur nature des souverains de la dynastie Chakri. Ses portes, surmontées de couronnes thaies en mosaïque d'or et de verre, ne s'ouvrent qu'une fois par an, le 6 avril, le jour de la fête de la dynastie.

  • La Bibliothèque :

Juste derrière le Panthéon Royal, la Bibliothèque dresse son élégante colonnade devant des murs de porcelaine verte. Bâti par Rama 1er, l'édifice conserve les livres sacrés du bouddhisme.

Les Bouddhas de pierre qui marquent chaque angle s'inspirent du style javanais de Borobudur et dateraient du XIVieme siècle.

  • Le Chedi d'or :

Dans le prolongement du Panthéon Royal et de la Bibliothèque, s'éleve l'imposant Chedi d'or qui sert de reliquaire au sternum du Bouddha.