Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Nánxún 南浔, et ses magnifiques jardins

 
 
Nánxún 南浔, et ses magnifiques jardins
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

La ville ancienne de Nánxún, fondée au XIIIe siècle, est entièrement construite autour de canaux, à l'instar d'autres bourgs autour de Shànghǎi (villages d'eau).

Quinze ponts anciens datant des dynasties Sòng, Yüan, Míng et Qīng relient les divers quartiers séparés par les trois kilomètres de canaux constituant les rues principales du bourg. On y trouve également de nombreuses constructions traditionnelles des dynasties Míng et Qīng.

Us et Coutumes

Depuis l'antiquité, les habitants de Nánxún ont coutume de célébrer les événements de leur vie courante ou de leur vie professionnelle et gardent leur habitude de vie.

« Offrande de soupe »

Un mois avant la naissance de son petit-enfant, la famille de la mère doit préparer le cadeau à sa fille : cassonade (une infusion de cassonade est très bonne pour la femme qui vient d'accoucher selon les Chinois), oeuf et lait en poudre, ainsi que des vêtements et couches pour le nouveau-né.

Nouilles du 3e jour

La famille d'ordre paternel doit manger les nouilles le troisième jour suivant la naissance du bébé et en offrir, garni de poulet ou de poisson, à ses relations, amis et voisins.

Le 1er mois arrosé de vin

Quand le bébé a un mois, le père offre un repas en l'honneur des membres de sa parenté, et leur présente l'enfant. Toute l'assistante boit à la santé du nouveau né. Ensuite, le beau-frère prend le bébé dans ses bras pour qu'on lui tonde ses cheveux.

Cérémonie honorant le maître

Dans le passé, si un adolescent de 13-14 ans voulait apprendre un métier, il devait sur la recommandation de l'un des siens se présenter à son maître avec un cadeau formé par deux jambonneaux, des bougies, des gâteaux et d'un peu d'argent. La cérémonie a consacré leurs relations maître-apprenti. Après trois ans d'apprentissage, l'apprenti est devenu maître.

« Gâteau bénéfique aux reins »

Le 2 du 2e mois lunaire, les villageois ont l'habitude de se nourrir de gâteaux de farine de riz qui, dit-on, ont la vertu de fortifier les reins, parce que c'est le moment de préparation des labours de printemps.

Le thé matinal

Les habitants de Nánxún, notamment les paysans d'âge mûr, ont l'habitude de se lever fort tôt pour aller boire dans une maison de thé de grand matin. C'est là qu'ils se racontent des histoires, s'échangent des informations sur le marché des produits agricoles, et vendent en même temps leurs produits et achètent des articles d'usage courant. Dans les grandes maisons de thé, ils peuvent en même temps assister à un spectacle de « pingtan » où le joueur ou la joueuse raconte une histoire avec accompagnement de « pipa » (cithare piriforme à quatre cordes). Autrefois, c'était une scène fort courante de la vie culturelle des villageois.

Thé au soja fumé

Les habitants de Nánxún montrent la prédilection pour une sorte de boisson constitué de soja fumé, de thé, de peau d'orange saumuré, de sésame sauté et de navet salé. C'est une boisson au goût spécial et de présentation agréable que l'on a l'habitude d'offrir à ses hôtes, surtout pendant la fête du Printemps.