Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le monastère Drepung, Zhé Bàng Sì 哲蚌寺

 
 
Le monastère Drepung, Zhé Bàng Sì 哲蚌寺
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Le monastère Drepung, situé à 7 km à l'ouest de Lhasa (Lāsà 拉萨) sur la montagne de Gambo Utse, est le plus grand de tous les monastères tibétains, et fut même, à son apogée, le plus grand monastère au monde, comptant pas moins de 15 000 moines!

Il a été fondée en 1416 par Jamyang Chojey, un disciple direct de Je Tsongkhapa, le fondateur de l'école de Gelugpa (dGe-lugs-pa - voir l'article sur le bouddhisme tibétain -). Les 2e, 3e et 4e Dalaï Lama furent enterrés à Drepung. C’est aussi à Drepung que s'établit le 5e Dalaï Lama avant de s'installer au palais du Potala dont il ordonna la construction pour l'administration de l'État tibétain.

Il est connu pour les niveaux élevés de ses études universitaires, et est appelé le "Nalanda" du Tibet, une référence à la grande université monastique bouddhiste de Nalanda, en Inde.

Drepung est divisé en sept grandes universités - Gomang, Loseling, Deyang, Shagkor, Gyelwa ou Tosamling, Dulwa, et Ngagpa. Par analogie, Drepung est une université comparable à Oxford ou la Sorbonne, les diverses universités ayant différentes emphases, lignées d'enseignement, ou affiliations géographiques traditionnelles.

La cuisine du Temple Drepung

La cuisine du Temple Drepung

Aujourd'hui la population au monastère est beaucoup plus restreinte avec simplement quelques centaines de moines, dus à la restriction de la population monastique imposée par le gouvernement chinois qui contrôle sévèrement les monastères tibétains.

Les principales structures du monastère comprennent Tshomchen (Salle de la Grande Assemblée sur une surface de 4 500 m2), les quatre universités Tantriques pouvant accueillir plus de 10 000 moines et le Palais Ganden Potrang. On peut admirer à Dreprung de nombreux Thangkas, des peintures murales et des statues de figures religieuses. A l'étage se trouve une collection d'écrits de grande valeur. Du toit de la construction, on peut profiter d'une très belle vue sur la ville de Lhasa (Lāsà 拉萨).

La légende raconte que pendant la fondation de Dreprung, Tsongkhapa découvrit un coquillage blanc magique, avec des tourbillons dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, que l'on pensait enterré par le Bouddha Sakyamuni. Tsongkhapa offrit ce trésor religieux à Dreprung. Ce coquillage, hautement vénéré, peut être observé dans la Salle de Récitation des Sutras.

Retour vers notre voyage au Tibet

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash