Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le cirque ERA de Shànghǎi

 
 
Le cirque ERA de Shànghǎi
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Le cirque de ERA de Shànghǎi : à ne pas manquer!

Il faut d'abord savoir que ce cirque-là relève davantage de l'industrie moderne du spectacle que de la tradition médiévale des saltimbanques : un bâtiment immense, très loin du chapiteau nomade, des représentations tous les jours, une billetterie très organisée (prix des places entre 8 et 58 €, des prix européens!), une boutique de souvenirs et du pop-corn dans le hall d'entrée... Quel contraste avec les cirques ambulants que l'on connait en Europe, avec leurs caravanes et leur piste de sable ! Autre différence : ici, pas d'animaux ; tous les numéros se basent sur l'acrobatie et le jonglage, agrémentés d'installations diverses. La piste, elle, s'inscrit totalement dans la tradition du cirque qui nous est familière : ronde, les spectateurs assis tout autour sur 200° environ. Très "Cirque du Soleil", en somme.


Le spectacle s'ouvre sur une musique et de l'acrobatie qui annoncent un ton très chinois mais, bien vite, le moderne se mêle au classique et ce mariage réussi sera célébré jusqu'à la fin. Puis un vieux magicien sort de sa cape de velours des coupes d'eau de plus en plus grandes, certaines sur lesquelles flottent des bougies. Les numéros s'enchainent sans lien apparent entre eux, pas de M. Loyal ni d'histoire servant de fil conducteur. Les moyens mis en place sont impressionnants : éclairage, son, images vidéo, installations imposantes... C'est ainsi que "sous la pluie" s'avance une immense gondole, qui vient se placer au centre du pakua, le symbole du yin et du yang entouré des trigrammes, venu du taoïsme et utilisé en feng shui. Le gondolier, monté sur un rollabolla, empile des verres et des planches en sandwich. Le tout est surmonté d'une tasse dans laquelle atterrit miraculeusement une petite cuillère.



Puis deux bandes rivales déboulent, à la West Side Story, et vont se livrer un combat acrobatique en sautant à travers deux cerceaux. L'ambiance est pleine d'humour, puisqu'un des personnages se voit puni par l'entraineur et forcé de faire des pompes en pénitence...

Retour à l'histoire chinoise avec les soldats en terre cuite de l'armée enterrée de Xi'an. Imposants, ils servent de toile de fond à un numéro de jonglage de jarres par un M. Muscle jovial. On est loin ici des chapeaux, des massues et autres accessoires "poids plume"...



La Chine s'impose. C'est cette métaphore que je lis dans ces numéros plus impressionnants les uns que les autres, à l'image de cette roue d'une quinzaine de mètres de diamètre qui tourne sur elle-même. D'autres roues plus petites sont disposées à l'intérieur, actionnées par de multiples jongleurs comme des hamsters en cage. C'est dans ou sur ces petites roues, à plusieurs mètres au-dessus du sol et sans filet, qu'ils vont faire de la corde à sauter, jongler avec le feu, parfois même avec une cagoule noire sur la tête. Le coeur et les nerfs des spectateurs sont mis à rude épreuve...

Faire une liste exhaustive des numéros présentés serait très fastidieux tant il y a de choses à voir, sur toute la piste, en même temps. Le voile aérien (d'abord quadruple, puis double) nécessite tout de même une mention particulière. Un couple d'acrobates nous raconte une histoire très romantique, l'essence même de ce que signifie être amoureux. On passe ici par toute la rangée des émotions, c'est très doux, superbe.

Pour finir, retour à la réalité urbaine et bruyante. Une sphère métallique, d'environ dix mètres de diamètre, est installée sur la piste. Six motos déboulent, commencent par faire un tour de piste puis entrent dans la boule. D'abord deux, puis trois, quatre, cinq, jusqu'à ce qu'ils soient huit à l'intérieur (dont deux femmes), tous phares allumés, la tête en haut ou en bas... On pense à des électrons qui tournent autour du noyau de l'atome, la vitesse est vertigineuse, l'effet proprement incroyable. Ce sera le clou du spectacle, de la virtuosité pure.

Pour moi, cette soirée aura été l'occasion de voir un autre visage de la Chine que celui que je vis au quotidien : l'excellence, une préparation minutieuse, une réalisation impeccable. Un petit tour sur le site officiel du cirque et là, je comprends tout... Les créateurs sont occidentaux!!