Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le temple des nuages blancs, Bái Yún Guān 白雲觀

 
 
Le temple des nuages blancs, Bái Yún Guān 白雲觀
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Situé au sud-ouest de Běijing, le Temple des Nuages Blancs, le Bái Yún Guān est le plus grand monastère Taoïste de la capitale. Il abrite à la fois le siège de l'Association Taoïste, reconstituée dès 1980, et l'École Quán Zhēn Dào (全真道), la «Voie de la Parfaite Complétude», rouverte en 1984 sous Dèng Xiǎo píng. Cette école est en effet l’une des deux plus importantes écoles Taoïstes nées à la fin des Sòng et la première en Chine populaire (voir également le temple de la Grande Pureté situé dans le parc naturel de Láoshān à Qīngdǎo.

  • Un temple qui fut toujours étroitement surveillé

Le monastère a été fondé sous la dynastie Táng, par l’empereur Kāiyuán (開元) 713-741.

Ce temple devint rapidement l'un des plus importants sanctuaires Taoïstes de Chine, celui où étaient ordonnés les Dào Shì (prêtres ou maîtres du Dao) originaires des provinces du Nord.

En 1224, un prêtre Taoïste du nom de Qiū Chǔ Jī (丘處機) s'y installa sous la protection de Gengis Khan, et ce monastère devint le principal centre du Taoïsme en Chine du Nord. Placé sous l'autorité des Dào Shì, qui avaient le statut de fonctionnaire de l'empire, le temple ainsi étroitement contrôlé par le pouvoir, continua à jouir d'une grande prospérité, en partie grâce aux dons des eunuques de la Cour Impériale.

Cette approche n'a guère changé de nos jours et le temple des nuages blancs est dirigé par la très officielle Association Taoïste.

  • Un agencement qui rappelle celui d'un temple bouddhique

Si ce temple fut construit sous la dynastie Táng, il fut détruit par un incendie, puis reconstruit en 1706. Les bâtiments actuels datent donc des Míng et des Qīng.

Le Temple est une succession de cours et de pavillons s’étendant sur une superficie de 60 000 m². On entre dans le Temple en passant sous un portique monumental richement décoré. De l’autre côté, se trouve une cour intérieure au fond de laquelle un porche de pierre finement sculpté donne accès à l’École Quán Zhēn Dào 全真道. Ce porche donne également accès à une autre cour en passant par un pont de pierre lui aussi admirablement sculpté, le pont wǔ fēng au traditionnel dos d’âne. Près de deux énormes cloches de bronze des visiteurs lancent des pièces de monnaie dans l’espoir de s’attirer la bonne fortune.

On ne peut qu’être émerveillé par la beauté des édifices et des statues qui se succèdent au fur et a mesure de la visite.

Vous pourrez voir la stèle qui porte une calligraphie de l’empereur Qianlong qui raconte l’histoire du Temple des Nuages Blancs et de son grand prêtre Qiū Chǔ Jī.

C’est à l’arrière de ce temple que l’on pourra se balader dans le magnifique jardin YúnjíYuán où se dressent des pavillons colorés et où se promènent des moines taoïstes au milieu des visiteurs.

  • Des moines taoïstes facilement identifiables

Le temple des nuages blancs est l'un des rares temples taoïstes encore activité. Les Dào Shì se reconnaissent à leur chignon ramené au sommet du crâne et retenu par une agrafe en jade, tandis que leur front est ceint d'un bandeau noir.