Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le temple du ciel, Tiān Tán 天坛

 
 
Le temple du ciel, Tiān Tán 天坛
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Situé dans la ville chinoise, au sud de Běijing, le temple du ciel, initialement appelé Monument du Ciel et de la Terre, a été construit de 1406 à 1420 pendant le règne de l'Empereur Yǒnglè 永樂 (dynastie Míng), qui était aussi responsable de le construction de la Cité Interdite.

Le temple fut agrandi et renommé Temple du Ciel pendant le règne de l'Empereur Jiājīng 嘉靖 (dynastie Míng) au seizième siècle. Le Temple du Ciel a été inscrit par l'UNESCO à la liste du patrimoine mondial en 1998.

Dans l'ancienne Chine, l'empereur était considéré comme le « fils du Ciel », qui préservait le bon ordre sur terre en faisant le lien avec l'autorité céleste. Il était investi du "mandat du ciel". Le ciel incarnait le temps, non seulement météorologique, mais également le temps qui s'écoule, les saisons. C'était donc à l'empereur que revenait la lourde mission d'être garant du ciel, autrement dit des bonnes récoltes et du calendrier.

Deux fois par an, il devait se rendre au temple du ciel. Au solstice d'hiver, il procédait, après une journée de jeûne, à des sacrifices rituels d'animaux sur l'autel du Ciel pour remercier des bonnes récoltes de l'année et le 15e jour du premier mois lunaire, il demandait, dans la salle de la Prière pour de bonnes récoltes (Qí Nián Diàn 祈年殿) aux divinités de favoriser les récoltes à venir.

L'enceinte du Temple du Ciel est carrée (tuiles de couleur verte) au sud et circulaire (tuiles de couleur bleue) au nord, symbolisant la terre (carrée selon les chinois) et le ciel (rond). L'Autel du Ciel et le Qí Nián Diàn sont de forme circulaire entourés d'enceintes carrées. Au cours des cérémonies l'empereur progressait toujours de la terre vers le ciel. Couvrant une superficie de 270 hectares, le Temple du Ciel est le plus grand temple-autel de Chine.

L'Autel du Ciel (Huán Qiū Tán 圜丘壇), espace ressemblant à la terrasse de la Salle des prières pour la récolte, mais sans bâtiment en rotonde. Il est situé sur le même axe que la salle mais au sud du complexe.

Le parc du Temple du Ciel attire de très nombreux pékinois qui viennent pratiquer toutes sortes d'activités sportives, culturelles ou artitistiques, collectivement ou individuellement. Une vraie plongée dans la Chine traditionnelle.