Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le palais d'été, Yí Hé Yuán 颐和园

 
 
Le palais d'été, Yí Hé Yuán 颐和园
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Le palais d'été (jardin de l'harmonie préservée), situé à 15 km au Nord Ouest de Běijing, était le lieu de villégiature de l'empereur et de sa famille. Ils venaient s'y reposer et s'y divertir. Le palais s'étend sur 294 hectares, il s'articule autour de l'immense lac Kūnmíng et de la colline de la longévité.

Commencé sous la dynastie des Jīn (1115-1234), le site ayant attiré l'attention impériale pour sa bonne situation géomantique, le palais est sans cesse embelli et agrandi au cours des siècles.

Ainsi, les Mongols trouvèrent, à leur tour, l'endroit séduisant et l'embellirent, augmentant en outre la superficie du lac. Pour les Míng, le jardin des collines merveilleuses fut jugé idéal pour la construction d'un temple de la tranquillité parfaite.

Pour y héberger dans un cadre agréable sa mère, l'impératrice douairière Niǔhùlù, Qiánlóng (dynastie Qīng) fit bâtir un palais à partir de 1751. L'empereur voulut reconstruire le paysage lacustre que Niǔhùlù avait tant admiré à Hángzhōu, avec ses ilôts d'émeraude.

Inspiré par ce souvenir, il donna au parc le nom de jardin des vagues claires et pour exprimer sa piété filiale dans un voeu, il fit appeler colline de la longévité millénaire la hauteur boisée qui protégeait le palais des vents dominants venant du Nord.

Abandonné après la mort de Niǔhùlù, le palais situé au pied de la colline de la longévité millénaire tomba en ruine. Par ailleurs, une grande partie du palais d'été, comme de nombreux autres bâtiments de Běijing, est détruite par les troupes franco-anglaises en 1860.

C'est l'impératrice douairière Cíxǐ qui prend l'initiative de sa reconstruction en 1888. Elle grève pour cela le budget initialement attribué à la construction navale. Six années après, la marine chinoise était balayée de la mer de Chine par les Japonais...!

Ce nouveau palais reçut un nom sinstrement dérisoire (jardin où l'n cultive la concorde), puisqu'elle y séquestra son neveu l'empereur Guāngxǔ de 1898 jusqu'à sa mort en 1908.

Les plus belles pièces ont fini à Táiwān ou dans des collections à l'étranger (souvenez-vous de l'affaire des deux sculptures en bronze mises en vente en février 2009 dans le cadre de la collection de Pierre Bergé et d'Yves Saint Laurent).

En bas de la colline de la longévité millénaire, la « longue galerie » Cháng Láng 长廊 borde le lac sur 728 mètres. C'est la plus longue galerie de Chine, 273 pièces la constituent, emportant les visiteurs dans des mondes miniatures ornés de peintures et de couleurs vives.

Lorsque l'empereur Qiánlóng ordonna la construction de ce superbe édifice en 1755, il envoya les artistes à Hángzhōu afin qu'ils peignent les paysages et les scènes de la vie quotidienne.

A leur retour, ils ornèrent la galerie de 546 tableaux. En face de la longue galerie, le pont aux 17 arches permet de rejoindre l'île de Nánhú. Il fut construit par Qiánlóng ; 544 lions sculptés, tous adoptant des postures différentes, ornent les parapets.

La palais d'été est l'un des endroits de Běijing que nous avons le plus apprécié. En pleine nature, loin de la pollution urbaine, vous arriverez même à écouter le silence...!! Prévoyez une journée complète pour profiter pleinement du lieu et des représentations artistiques offertes aux touristes.