Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES PHOTOS >> Le parc du lac du Nord, Běihǎi Gōngyuán

 
 
Le parc du lac du Nord, Běihǎi Gōngyuán
Cliquez sur la vignette pour visualiser le lieu sur GOOGLE EARTH

 

Situé au nord-ouest de la Cité Interdite à Běijing, le Parc Běihǎi, un jardin traditionnel impérial, se compose principalement d'un lac et d'une colline, sur une surface de 68 hectares, dont 39 ha sont couverts par des surfaces d'eau.

Déjà au Xe siècle, les empereurs firent aménager à cet endroit un palais de plaisance. Sous la dynastie des Jīn (1115-1234), qui fixa sa capitale à Běijing, on y creusa un lac et fit avec des terrassements un îlot artificiel, appelée l'île des Hortensias. Cet îlot devint sous le règne de Kubilay Khan, le centre de Dadu, capitale des Yüan (1271-1368). Un plan de la nouvelle ville fut ainsi tracé à partir de ce point central. Des palais furent édifiés sur les rives du lac. Marco Polo mentionnait la ville dans son "Livre des Merveilles."

Au début du XVe siècle, sous les Míng, un grand pont en pierre fut construit sur le lac, qui fut divisé en deux. La partie nord s'appelait toujours Běihǎi et celle du sud Zhōnghǎi (Lac du Milieu.) Puis, on creusa plus au sud un lac appelé Nánhǎi (Lac du Sud.)

Les Lacs du Milieu et du Sud sont occupés aujourd'hui par le gouvernement central et le siège central du Parti communiste chinois. C'est sous les Qīng, notamment sous le règne de Qián Lóng, que de grands travaux de construction y furent entrepris pour la célébration du 80e anniversaire de sa mère. Ils durèrent 30 ans.

Bien qu'étant saccagé en 1900 par l'Armée coalisée des huit puissances lors de son invasion à Běijing, le parc est le plus ancien jardin impérial bien conservé en Chine, grâce aux travaux de restauration menés depuis la Libération en 1949.