Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES ARTICLES >> Empereur Guāngxǔ

 
 
Guāngxǔ, empereur de Chine de la dynastie Qīng

Guāngxǔ ou Kouang-Siu, empereur de Chine de la dynastie Qīng à partir de 1875. Né en 1872, mort en 1908. L'impératrice douairière Cíxǐ, à la mort de l'empereur Tongzhi en 1875 poussa son neveu Guāngxǔ, âgé de 4 ans, sur le trône.

 

En 1898, incapable de résister aux pressions occidentales, la Chine est morcelée en zones d’influence étrangère. Un groupe de réformateurs éclairés réussit à se faire écouter du jeune empereur. Durant l’été, en réaction à la création de nouvelles zones d’influence, ils mettent en place un programme de réformes radicales destiné à transformer la Chine en une monarchie constitutionnelle et à moderniser l’économie et le système éducatif.

Mais ce programme se heurte au pouvoir des dignitaires mandchous, traditionalistes et anti-occidentaux, que l’impératrice Cíxǐ a placés à la tête du gouvernement avant de se retirer. Celle-ci, avec la complicité de Yuan Shikai, fait séquestrer l’empereur, reprend les rênes du pouvoir et, avec l’aide de chefs militaires loyaux, met fin au mouvement réformateur. Le pays est alors balayé par une puissante vague de réaction nationaliste, qui atteint son paroxysme en 1900 avec la révolte des Boxers.

L'empereur, détenu sur une île au sein du palais d'été de Běijing, ne devait plus retrouver le pouvoir, et vécut dans l'humiliation et le secret jusqu'à sa mort en 1908. Cíxǐ, qui mourut très vite après, mit sur le trône son petit-neveu Xuantong, de son nom personnel Aixinjueluo Puyi, appelé aussi simplement Pǔyí, le dernier empereur de Chine.