Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES ARTICLES >> Le Fēng Shuǐ, 风水, une médecine de l'habitat

 
 
Le Fēng Shuǐ, 风水, une médecine de l'habitat

 

Le Fēng Shuǐ, littéralement « le vent et l'eau », est un art chinois millénaire dont le but est d'harmoniser l'énergie (le Qì ) d'un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants.

Il s'agit d'un des Arts Taoïstes, au même titre que la médecine chinoise traditionnelle ou l'acupuncture, avec lesquelles il partage un tronc commun de connaissances. Depuis des siècles, les Chinois s'y réfèrent pour concevoir leurs cités, construire leurs maisons et inhumer leurs morts.

De nos jours, le monde des affaires consulte les Maîtres en Fēng Shuǐ pour décider de l'implantation de leurs bureaux.

  • Un peu d'histoire :

Le nom de Fēng Shuǐ apparait pour la première fois dans le Zàng Shū (葬書) ou Traité des Sépultures écrit par Guō Pú (郭璞 276-324).

« Les Classiques disent que le Qì est emporté par le vent et se disperse, il est capté par l'eau et se concentre. Les Anciens l'ont collecté pour prévenir sa dissipation, ils l'ont guidé pour assurer sa rétention. Ainsi ils ont nommé (cette méthode) Fēng Shuǐ. »

  • Principes :

Le principe du Fēng Shuǐ vient du mouvement taoïste basé sur la complémentarité du Yīn et du Yáng.

Les parties Yīn d'une maison sont l'arrière du batiment (les chambres, salles de bains) et les parties Yáng sont les parties avant de la maison (séjour, cuisine, entrée, bureau).

Les 5 éléments (bois, feu, terre, métal et eau) sont positionnés en fonction des axes cardinaux pour l'école de la boussole, la plus répandue à travers le monde. La grande ligne directrice du Fēng Shuǐ est l'optimisation des « flux de Qì » . Ces flux sont influencés par les formes et les matières composant l'environnement mais également par l'écoulement du temps. L'expert en Fēng Shuǐ s'attache à équilibrer les forces en présence.

Le Fēng Shuǐ n'est pas un « art du placement » et ne consiste pas non plus à vivre en harmonie avec la nature, mais bien à modifier les conditions énergétiques dans lequel se trouve un site, au même titre que l'acupuncture modifie la distribution du Qì au travers des méridiens du corps, dans un but déterminé. À ce titre, le Fēng Shuǐ est quelquefois considéré comme une «médecine de l'habitat».