Header image header image 2  
Ou l'art de devenir ZEN ...
Accueil >> ARCHIVES ARTICLES >> L'impératrice Cíxǐ

 
 
Cíxǐ, impératrice douairière de Chine de la dynastie Qīng

Fille d'un gonfalonnier, l'éducation de Cíxǐ est pris en charge par son oncle à la mort de ses parents. En 1852, l'empereur Xianfeng la prend pour concubine. Trois ans plus tard elle donne la vie à un fils du nom de Zaichun, qui devient l'héritier du trône. Sa vie prend alors une tournure décisive.

A la mort de l'empereur en 1861, elle devient impératrice douairière. Son fils Zaichun est intronisé empereur sous le nom de Tongzhi à l'âge de sept ans. Mais celui-ci meurt peu de temps plus tard en 1875.

Zaitian, le deuxième fils de son gendre le premier prince Chun, prend sa succession à seulement quatre ans, sous le nom de Guāngxǔ. À sa majorité, en 1898 l'empereur se charge personnellement des affaires du gouvernement. Sous l'influence de Kang Youwei, il se laisse convaincre d'entreprendre une réforme du système d'état et de l'administration, et également la transformation en monarchie constitutionnelle. Cíxǐ y met un terme l'année même avec le concours du commandeur Yuan Shikai et l'empereur est reconnu incapable de gouverner. Elle prend en charge la régence de l'empire.

L'impératrice douairière apporte la caution impériale à la révolte des Boxers entre 1898 et 1901. Mais les européens alliés reprennent à nouveau le pouvoir et Cíxǐ est forcée de fuir à Xi'an. Elle impute, alors, la responsabilité du déclenchement des attaques aux Boxers. En 1902, on lui permet de retourner à la Cité Interdite à Pékin.

L'empereur Guāngxǔ meurt en 1908. Le lendemain du décès, Cíxǐ désigne Pǔyí, fils du prince Chún, pour être le nouvel empereur. Le lendemain elle décède à son tour.